Le projet

Révéler la station balnéaire du XXIème siècle

L’enjeu majeur du projet porté par la Compagnie du Dragon est bien celui du développement économique et touristique de la ville de Calais. Pour ce faire, le Dragon, notre premier pensionnaire créé par La Machine à Nantes doit permettre la valorisation du patrimoine, du renouveau urbain et faire basculer Calais de l’ère industrielle à celle de la culture.

Calais, une cité balnéaire entre histoire et renouveau

Le Calaisis est un territoire riche de traditions, de paysages et d’histoires. Vivre dans une ville au bord de la mer a quelque chose de supplémentaire et d’inexplicable qui rend souvent le quotidien plus doux et plus contrasté : la sagesse de la ligne d’horizon, la force des éléments. Et si l’histoire urbaine de la ville de Calais est si intimement liée à la mer, c’est aujourd’hui sur sa grande plage et dans le quartier du front de mer que se joue le destin d’un renouveau. Rayonner, devenir unique et faire valoir ses qualités, confirmer que Calais est une ville où l’on vit, que l’on visite et que l’on aime. Calais veut rassembler trois forces que sont la culture, les loisirs et le sport et forger son identité pour être reconnue comme un espace de vie majeur sur le plan national et international, être un symbole, une vitrine de la ville.

Les objectifs du projet

L’enjeu principal est celui du développement touristique et économique de la ville en établissant un un lien cohérent et une articulation naturelle entre les projets menés aujourd’hui, et une histoire artistique singulière. L’ensemble inscrira ainsi la ville sur la carte touristique du nord de l’Europe en captant le flux de millions de voyageurs qui transitent par Calais chaque année.

De façon plus concrète, l’arrivée du Dragon de Calais et de la Compagnie du Dragon accompagne donc le renouvellement urbain du front de mer, et consiste à terme en l’éclosion d’un ensemble de dix machines en mouvement implantées dans différents lieux à Calais. Bien qu’indépendantes dans leur fonctionnement, leur déplacement dans l’espace urbain permet de faire apparaître des liens entre les différents quartiers calaisiens.

La rénovation complète du front de mer, entamée ces dernières années, est donc apparue idéale pour adosser un projet artistique d’ampleur.

Le projet artistique

Le projet met en scène plusieurs types de créatures imaginées par François Delaroziere et la Compagnie la Machine de Nantes, dans différents lieux emblématiques de Calais. Inspirées des sauriens, chaque machine est attachée à un lieu qui aura subi une profonde transformation. Le Dragon de Calais prendra ses quartiers sur le front de mer et au Fort Risban, les Varans de voyage au Dombunker, la famille des Iguanes au Fort Nieulay et le Grand Iguane au quartier Saint Pierre. Chacune des machines se déplace en ville, évolue dans l’espace urbain et interagit avec son environnement proche : le mobilier urbain, la circulation, les passants, créant ainsi un spectacle quotidien permanent.

Qu’est ce qu’une machine de ville ?

Une « machine de ville » est une machine qui intègre une fonction citoyenne comme, par exemple, le transport de personnes. Ce sont aussi de véritables architectures colossales, sorte de belvédères mobiles qui offrent un point de vue différent de l’espace public.

Visibles de tous, et placées dans le cadre quotidien de ceux qui les croisent, ces sculptures vivantes transcendent et transforment notre perception de la ville. Au delà de la simple équation mécanique et matérielle, cette forme de spectacle intègre l’architecture à l’écriture théâtrale et devient un formidable instrument d’émancipation culturelle. L’accès à la culture en pleine rue peut en effet contribuer à faire émerger des compétences, à nourrir l’estime de soi et de sa ville. Ce mariage de technique et de mouvement créent une étincelle unique dans l’œil du spectateur qui lui permet de laisser libre cours à son imagination, de faire abstraction des machinistes en action et de vivre pleinement ses émotions.

Le projet vu par son créateur

Intervenir dans l’espace public engage à composer avec l’architecture, l’histoire d’un lieu, les marqueurs sociaux d’un territoire, son avenir. Depuis toujours, Calais est une ville frontalière traversée par des milliers de personnes, voyageurs, marins, population migrante, touristes, avec pour horizon la mer, porteuse d’espoir mais aussi d’inconnu. Au regard de son passé comme de son actualité, Calais, plus que toute autre ville, pose nécessairement la question de la pertinence de notre intervention. Les spectacles que La Machine crée, prennent place dans l’espace public, ils sont gratuits, ouverts à tous et cherchent à transformer le regard des habitants sur leur propre ville. lls s’ancrent dans la réalité et la vie de tous les habitants. Les scènes doivent se jouer dans les lieux pratiqués quotidiennement par les citoyens. En bref, surtout là où on ne les attend pas. C’est ce contraste qui fait la force de l’action.

François Delaroziere

Lire la vidéo
picto_reservation

Embarquez à bord du Dragon de Calais !

Réservez votre voyage à bord du Dragon de Calais pour une expérience unique au rythme de cet animal d’exception !

#LEDRAGONDECALAIS